25/09/2003

Ça eut payé? Vraiment ???

Non, en fait : l'honnêteté, ça ne paie pas.

Il y a quelques petites choses qu'il vaut mieux essayer de préserver. Sans elles, la vie devient très très compliquée. Exemples : l'eau, l'électricité, le téléphone. Mais : s'agissant de sociétés "privées-mais-pas-tout-à-fait", agissant en état de quasi-monopole, la loi c'est eux. Et pour éventuellement agir à l'encontre de la législation, il leur suffit de créer des règles. LEURS règles.

Exemple récent : l'électricité.

C'est clair : en tant que failli, la loi m'interdit formellement de rembourser moi-même un ancien créancier, au risque de voir tous les autres débouler chez moi. Donc, pour Electrabel comme pour les autres, j'ai fait un petit courrier pour expliquer la situation, demander qu'ils prennent contact avec mon curateur et mon avocat. Et puis zut. Et tous les mois, je paie la facture en cours. Honnête, non ? J'aurais pu tout aussi bien me faire passer pour indigent et ne plus rien payer. Voire transmettre les factures au CPAS, ça m'aurait amusé. Mais régulièrement, je reçois lettre de rappel, mise en demeure, menaces...

Puis hier bizarrement, il y a deux gars de l'autre côté de la rue qui regardent ma façade ou mon toit. Bon. La maison est à vendre après tout. S'ils veulent visiter, y a qu'à demander.

Ce sont les aboiements du chien du voisin qui m'ont alerté. Je sors : un gars dans une nacelle qui monte.
— "Vous faites quoi?"
— "Je coupe !"

J'ai rarement engueulé quelqu'un de cette manière... Désolé, les gars : je luttais pour ma survie; c'était juste l'instinct de conservation.

Pour la petite histoire : les sociétés de distribution d'électricité ont déjà été condamnées pour cette manière de faire. Il leur est formellement interdit de couper l'électricité sans l'accord écrit du juge des saisies. Et encore : dans ce cas, le juge décidera d'une simple limitation et en référera au CPAS auparavent.

Mais eux, ils s'en foutent visiblement.

11:12 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.