10/09/2003

Le look, Coco, y a que ça qui compte

Les premières fois où je m'étais présenté au CPAS, j'avais soigné ma présentation. J'avais encore dans l'idée de retrouver très vite du boulot et je voulais donner de moi une image positive.

Cette fois, en fonction du calendrier des permanences, j'avais 2 jours de délai pour me préparer.

Et me voilà dans le bureau de mon assistante sociale : sale, hirsute, pas rasé, un jeans troué... J'avais même pris soin d'avoir l'haleine chargée; je m'étais efforcé à ne pas dormir assez et je parlais d'une voix traînante, hésitante.

Ma demande : acceptée du premier coup !

Il faut toujours soigner la présentation...

09:55 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je ne m'arreterai pas... aux premiers coups de gueule, mais je ne vais pas non plus les provoquer
(rires)
a beintôt et merci de tes visites...

Écrit par : PETROUCHKA | 10/09/2003

Allure... Eh oui, car contrairement à ce que prétend le dicton, c'est bel et bien l'habit qui fait le moine !

Écrit par : Vifoyan | 15/09/2003

eh oui l'habit fait le moine eh oui l'habit fait le moine maintenant et c'était encore plus vrai il y a quelques années.
j'ai habité à la côte belge pour des raison familiale mais comme il me manquais quelques jours pour bénéficier des allocs je me rends au cpas de ma commune pour y demander le minimex et essayer d'obtenir un logement décent mais pas trop éloigné du domicile de ma grand-mère. Je me rends au dépôt de mendicité sapée au poil comme il se doit on m'accorde le droit de bénéficier de la charité publique ( pas mal mon dossier avance bien ) quant à ma demande de logement la fouille merde de service me répond qu'il me faudra attendre 5 ans avant de recevoir les clefs d'une petite maison sociale. Bon ben tant pis on attendra. alors je ne me décide pas à quitter le dépôt de mendicité je consulte quelques offres d'emploi style travail dans une asbl etc. ... et je me surprend à écouter aux portes...bien m'en a pris un étranger bien noir occupé à supplier la fouille merde de service de bien voukoir accorder à ce monsieur une maison et tout et tout sous prétexte qu'il a tout perdu qu'il n'a plus que les vêtements qu'il a sur le dos. honteux mais où va -t-on

Écrit par : Masy sabine | 12/10/2004

Les commentaires sont fermés.