05/09/2003

Il fallait bien y passer : CPAS 1

Je n'avais pas seulement pris conseil auprès de différents avocats. Pour ne négliger aucune piste, j'avais aussi contacté une assistante sociale. Au téléphone, on n'est pas trop entré dans les détails, mais pour elle mon cas était clair : le CPAS de ma commune ne me laisserait pas tomber.

N'empêche : j'étais pas fier en me pointant là... Malade! La déchéance totale!

Dans la salle d'attente, je tombe sur un dépliant : "Le revenu d'intégration sociale. Vous avez droit à un nouveau départ. Tout le monde a droit à un avenir. Hommes et femmes, jeunes ou vieux, doivent pouvoir se sentir bien dans notre société." Ouf ! Ils ont pensé à moi aussi alors ? Toujours savoir lire entre les lignes; ce beau dépliant, il signifiait aussi : la loi vient de changer. Conclusion : question formulaire, paperasse et procédure ça cafouillait pas mal. Enfin bon, on entame mon dossier (j'ai dû négocier un peu au départ : en tant qu'ancien indépendant, je suis toujours considéré comme un fraudeur potentiel). Ca coince un peu au niveau revenus mensuels du ménage : 20 euros de plus que l'ancien minimex... Ce n'est pas le pactole mais c'est beaucoup trop.

Prenez un toute-boîte aux pages des annonces immobilières. Cherchez dans les locations "Meublé..." et ça se termine par "Domiciliation OK". Le truc, c'est d'entamer une fausse procédure en séparation pour être considéré comme isolé sans revenu. C'est l'assistante sociale elle-même qui m'a donné le tuyau. Moi, je suis tout autant trop con et trop honnête : je ne me suis jamais décidé à franchir le pas.

13:33 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

... Ce blog est vraiment passionant à suivre. Quand le journal sera un peu plus rempli, tentez votre chance auprès d'un éditeur.

Écrit par : Outsider | 05/09/2003

Re : ... Merci, cela me fait vraiment plaisir. Mais je reste modeste : un exhutoire comme celui-ci ne pourrait pas faire un best-seller ;)

Écrit par : Jean-Pierre | 07/09/2003

de mieux en mieux hé ben v'là qu'ils vous obligent à mentir sur votre situation familiale au CPAS maintenant ben c'est vraiment kafkaïen chez vous. Et pourquoi ? pour un emploi au rabais ils n'ont pas honte ces gens-là

Écrit par : Masy sabine | 12/10/2004

Les commentaires sont fermés.