04/09/2003

Tracasseries 3 : Lois sociales

Dans le hit-parade des bêtes noires de tout indépendant, on trouve : la TVA, les Contributions et les Lois sociales. Je ne les cite pas dans l'ordre; à mon avis, ils arrivent tous les trois ex-aequo.

Si une année on fait un très mauvais chiffre, on peut espérer une diminution des lois sociales... trois ans plus tard! En attendant, on est taxé comme si tout allait bien. Il faut vraiment avoir les reins solides et un moral d'enfer...

In extremis, après moultes visites d'huissiers et courriers d'avocat (de leur avocat j'entends, moi je n'ai pas les moyens de m'en offrir un), j'arrive à payer un acompte et à négocier des remboursements mensuels, 24 heures avant l'expiration du délai. Il faut dire qu'ils avaient bien réussi à me motiver : j'avais déjà reçu une convocation pour le Tribunal.

Appel en fin de journée à l'avocat : tout est réglé, tout est d'accord, tout est entendu... Tout va bien alors? "Oui..., à demain, au Tribunal" !!! Vous pensez bien qu'il lui était impoooossible de changer son emploi du temps en dernière minute; et puisqu'il est marqué dans son agenda : tribunal, je dois aller aussi au tribunal. (en fait, il avait sous le bras une pile de dossier grosse comme ça; ce n'est pas un en moins qui aurait changé quelque chose).

Alors voilà : je me pointe le lendemain devant les juges (dehors, j'entendais jouer des enfants, ça m'a réconforté). J'explique qu'un premier versement a été fait, qu'on s'est mis d'accord pour un remboursement du solde en 3 mensualités de autant (la somme totale était tout de même dérisoire). Sympa le juge : il a estimé que ce serait mieux de fractionner en 6 mensualités...

Ca, c'était une bonne nouvelle. Mais le prix à payer était salé tout de même : le rictus de l'avocat lorsque l'huissier a cité mon nom.

13:25 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.