04/09/2003

Prélude 4... l'Etat est toujours gagnant

Je me refais donc une petite santé commerciale en raclant les fonds de tiroirs et en me serrant la ceinture.

Dieux merci, j'ai gardé de bons contacts au MRW et certains services ne jurent que par moi

Le seul hic : les délais de paiements (vous vous souvenez? Prélude 1 : 5 mois mimimum... avec un Ministère, vous pouvez facilement multiplier par 2!). 5 mois de toute façon, c'est déjà un trimestre de TVA a payer, même si on n'a pas encore touché le premier franc...

Donc, comme prévu dans mes conditions générales de ventes, je facture des intérêts de retard. Et les délais de paiement restant ce qu'ils sont, j'ai même un jour, pour le fun, facturé des intérêts de retard sur une facture d'intérêts de retard... !!! Là, je me voyais devenir rentier ;) ... le Ministère a payé ! Si, si... !!

Mes conditions de vente sont tout-à-fait classiques : en cas de retard de paiement, 10% du montant de la facture + 10% d'intérêts mensuels. Seulement voilà : au MRW, ils ont décidé un jour de faire leurs propres règles du jeu. 6% d'intérêt mensuel maxi, c'est ainsi et pas autrement (je donne ici les pourcentages approximativement et de mémoires; de toute façon, ils sont sûrement déjà dépassés).

Dis, Monsieur, si vous me payez avec 3 trimestres de retard, moi j'en prends autant pour la TVA ? Et intérêts + amendes à la TVA... là, on frise les 15% !!

On dit merci au Monsieur avec les 6% qu'il daigne parfois donner et surtout on se tait, parce qu'il y a plein d'autres fournisseurs qui frappent à la porte pour avoir votre place...

11:28 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

que croyez vous ? Bien sûr que l'état belge est toujours gagnant quand il s'agit de pomper le pognon si durement gagné par un honnête citoyen c'est le plus grand des voleurs. Mais ne demandez surtout pas à un ministre de payer ses impôts il en ferait une maladie( vous voyez de qui je veux parler hein )

Écrit par : Masy sabine | 12/10/2004

Les commentaires sont fermés.