04/09/2003

Le jour de gloire est arrivé...

Du passage à l'acte (comprenez : me rendre au Greffe du Tribunal de Commerce pour faire aveu de faillite), je n'ai que des souvenirs assez flous. Je me rappelle de l'attente sur un banc de bois "rembourré aux noyaux de pêche"; d'un bureau blafard orné d'une pile impressionnante d'ordinateurs dans leur boîte. Le vieux PC sur lequel le Greffier prenait ma déposition semblait en effet assez poussif.

Peu de paroles échangées; quelques questions-types. C'était un vendredi après-midi, et visiblement la semaine avait été dure pour tout le monde.

Je ne me suis même pas senti soulagé en sortant. J'avais imaginé qu'ensuite, je respirerais un bon coup en me disant "Ca y est, je l'ai fait". Mais là, non : le vide total.

14:49 Écrit par Jean-Pierre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.